Jean Marc Governatori soutient l’idée de Corinne Lepage d’un débat télévisé “entre les candidats écologistes”

Communiqué de Presse – Paris, le 22/02/2012 : Jean Marc Governatori soutient l’idée de Corinne Lepage d’un débat télévisé “entre les candidats écologistes”

Invitée de la Matinale de Canal + ce matin, Corinne Lepage a demandé un débat télévisé avec Eva Joly “pour confronter les propositions et faire entrer l’écologie dans la campagne”.

Pour Jean Marc Governatori, candidat de l’Alliance Ecologiste Indépendante : “Je soutiens à 100% l’idée d’un débat entre les différents candidats écologistes à la présidentielle”, précisant que cela permettrait “enfin de tordre l’idée reçue que l’écologie politique se résume aux Verts en France”. Il ajoute : “Je suis d’accord pour débattre avec Corinne Lepage, même si Eva Joly refuse”.

Trois candidats écologistes sont effectivement en lice pour la présidentielle : Eva Joly à la gauche du PS, Corinne Lepage au centre gauche, et Jean Marc Governatori sur une position d’indépendance.

Contact presse :
Caroline | 06.27.20.86.92 | info@alliance-ecologiste-independante.fr

Articles récents

Actualités

COMMUNIQUÉ

L’Alliance Écologiste, CAP21 et Génération Écologie décident de créer, au sein du Pôle écologiste, une coordination pour porter une écologie de gouvernement, républicaine et populaire.

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.