Hospitalisation de Jean Marc Governatori après quinze jours de grève de la faim

Communiqué de presse : Hospitalisation de Jean Marc Governatori après quinze jours de grève de la faim
Paris, le 13 mars 2012

Alors qu’il débutait sa troisième semaine de grève de la faim pour dénoncer le “non respect de l’équité en terme d’accès dans les médias pour les candidats à la présidentielle” et le “système obsolète et corrompu des parrainages”, Jean Marc Governatori, candidat de l’Alliance écologiste indépendante, a été hospitalisé ce jour à Paris.

Après une perte de 9 kg, les médecins lui préconisaient le repos, mais Jean Marc a continué à faire campagne sur le terrain, samedi à Marseille pour une conférence sur la santé, et dimanche à Montélimar pour la Chaîne Humaine contre le nucléaire. C’est dans le train le ramenant à Paris qu’il a eu un malaise. Le SAMU, l’accueillant gare de Lyon, a jugé nécessaire de le mettre sous surveillance, mais il se déclare “plus que jamais motivé et combattif”.

Contact presse :
Caroline | 06 27 20 86 92 | info@alliance-ecologiste-independante.fr

Articles récents

au_autre_monde_est_possible
livres

Un autre monde est possible, indispensable

L’auteur explique ici ses “4 solutions à la Crise”. Nombreux sont ceux qui apparaissent insensibles ou dépités devant ces impasses financières et écologiques qui concerneront

les_4_solutions_a_la_crise_1
livres

Les 4 solutions à la crise

Notre planète, notre continent, notre pays, notre espèce vivent une Crise hors norme. Elle est alimentaire, climatique, écologique, économique, énergétique, démocratique, financière, intellectuelle, politique, relationnelle,

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.