Pour une restauration collective responsable !

L’Alliance Ecologiste Indépendante exprime ses objections sur plusieurs éléments particulièrement problématiques de la réglementation relative à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire1.

En ignorant l’alimentation biologique et en faisant la part belle à la viande et aux produits animaux au point d’écarter toute alternative protidique végétale dans les plats principaux2 des cantines scolaires, cette réglementation contribue à aggraver significativement l’incidence des impacts préjudiciables d’un modèle agroalimentaire malsain dont les dangers et multiples aspects néfastes aux populations, à l’environnement et aux animaux ont manifestement été occultés.

Déforestations massives en Amérique du Sud, gaspillage gigantesque de ressources (il faut 7 kg de céréales pour produire un kg de viande de bœuf et 10 000 litres d’eau) et pillage du tiers-monde, octrois incessants de confortables débouchés aux filières OGM (via l’importation de soja en majeure partie transgénique pour l’alimentation des animaux d’élevage), mauvaises herbes de plus en plus résistantes aux pesticides, intoxication par exposition à ces derniers et maladies professionnelles induites chez les agriculteurs, détérioration des sols, accaparement et taxations semencières en attendant les brevets sur le vivant (animaux, poissons génétiquement modifiés…),  production de lisiers et de gaz à effet de serre, aggravation des pluies acides et de la pollution endémique de l’eau, des nappes phréatiques, de l’air et des sols en relation avec une agrochimie irraisonnée et des élevages qui entretiennent la souffrance des animaux, qui, frustrés de leurs besoins naturels, entassés et/ou engraissés jusqu’à en devenir malades, subissent divers traitement cruels, voire des mutilations (trop souvent sans anesthésie), doivent ingérer des quantités de médicaments et d’antibiotiques (malgré l’émergence de souches de bactéries de plus en plus résistantes), se retrouvent transportés sans ménagement avant d’être abattus trop souvent en pleine conscience, lire à ce sujet la lettre envoyée à toutes les mairies de France : www.alliance-ecologiste-independante.fr/Abattage-et-souffrance-animale-lettre-aux-Maires-de-France_a145.html

La réglementation présentement décriée :

  • Erige un schéma nutritionnel faussement vertueux en modèle unique et en norme exclusive à inculquer à des millions d’écoliers (en faisant abstraction des nombreuses conséquences néfastes dont la liste, non exhaustive, figure ci-dessus)
  • Met en infraction les communes qui ont déjà fait des efforts pour offrir des menus végétariens dans leurs cantines scolaires
  • Prive arbitrairement les usagers, qui s’abstiennent de viande, des alternatives végétales nécessaires à l’élaboration quotidienne de repas complets et équilibrés
  • Porte très sévèrement atteinte aux droits des végétariens et végétaliens spoliés de leur liberté de conscience, marginalisés, voire poussés dans la clandestinité et ce, quels que soient les motifs de leurs préférences diététiques.

La gravité de toutes ces dérives est telle qu’elle justifie pleinement le recours devant le Conseil d’Etat déposé par cinq associations pour réclamer l’abrogation des textes imposant aux cantines scolaires de servir des protéines animales comme plat principal3.

L’Alliance Ecologiste Indépendante rappelle l’évidente nécessité d’instaurer l’alimentation biologique de proximité sur tous les points de restauration publique ainsi que la généralisation d’une option végétarienne en raison de ses multiples avantages4 et de sa bonne adaptation, même aux régimes des sportifs de haut niveau5. Ces dispositions figurent sur la liste des propositions concrètes à consulter sur son site officiel : www.alliance-ecologiste-independante.fr

1. Décret n° 2011-1227 et arrêté du 30 septembre 2011 paru au JORF le 2 octobre 2011.
2. cf. Annexe I de l’arrêté précité.
3. www.courrierdesmaires.fr/actualite/france-un-recours-contre-le-decret-sur-la-qualite-des-repas-dans-les-cantines-30474.html
4. Consulter le site de l’Association Végétarienne de France : www.vegetarisme.fr
5. www.vegesport.org/celebres.html

Articles récents

au_autre_monde_est_possible
livres

Un autre monde est possible, indispensable

L’auteur explique ici ses “4 solutions à la Crise”. Nombreux sont ceux qui apparaissent insensibles ou dépités devant ces impasses financières et écologiques qui concerneront

les_4_solutions_a_la_crise_1
livres

Les 4 solutions à la crise

Notre planète, notre continent, notre pays, notre espèce vivent une Crise hors norme. Elle est alimentaire, climatique, écologique, économique, énergétique, démocratique, financière, intellectuelle, politique, relationnelle,

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.