Videos – JM Governatori défend les médecines douces

Extrait de http://www.ouvertures.net/ interview par JL M

Jean-Marc Governatori, président de la France en action et membre co-fondateur de l´Alliance écologiste indépendante, explique pourquoi il a aidé au lancement de l´Alliance pour la santé, un réseau national de praticiens des médecines non-conventionnelles.

{mp4-flv img=”image_jmg_ouverture.png”}video_ouverture{/mp4-flv}

Prônant la  complémentarité de ces approches avec la médecine académique, J-M Governatori plaide pour qu´un véritable statut leur soit accordé. Selon lui, des milliers de morts pourraient être évitées si l´on voulait bien passer d´une insuffisante gestion de la maladie à une authentique politique de la santé et de la prévention.

Oeuvrant à la mise en place de cent comités départementaux en France, un par département, l´Alliance pour la santé veut constituer un “groupe citoyen puissant” face aux pouvoirs publics, à l´image, par exemple, du réseau Sortir du nucléaire.

Dans cet interview réalisée par Ouvertures, Jean-Marc Governatori se livre également pour éclairer les motivations et les valeurs qui le conduisent à engager sa fortune personnelle dans ses initiatives politiques et citoyennes.

Articles récents

Actualités

COMMUNIQUÉ

L’Alliance Écologiste, CAP21 et Génération Écologie décident de créer, au sein du Pôle écologiste, une coordination pour porter une écologie de gouvernement, républicaine et populaire.

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.