Zéro chômage, c’est possible

Résoudre le problème du chômage requiert de résoudre les problèmes de l’irresponsabilité et de l’individualisme généralisés, des déficits à répétition, de pratiquer une politique de Santé pour retrouver les marges de manoeuvre budgétaire, de privilégier les PME et TPE, et reruraliser notre pays : dans mon livre “Politique Ecologique = Plein Emploi” préfacé par Albert Jacquard, j’explique qu’une politique écologique amène au plein emploi, ou plutôt à la pleine activité.
La solution, c’est les A.P.A.E.M. qui correspondent à 4 Activités, Paysannes, d’Accompagnements, d’Energies et de Multi employeurs.
Le temps de l’employeur unique durable sera de moins en moins la norme. Chacun doit envisager d’avoir dans une vie active plusieurs employeurs simultanés qui changent régulièrement.
Le sentiment d’impuissance, l’impression d’inutilité, l’oisiveté forcée, et les problèmes financiers (le tout générant des problèmes de santé), sont les ingrédients d’un mal être dévastateur. Les A.P.A.E.M. y remedient.

Jean Marc Governatori

www.zerochomage.fr

Articles récents

Actualités

COMMUNIQUÉ

L’Alliance Écologiste, CAP21 et Génération Écologie décident de créer, au sein du Pôle écologiste, une coordination pour porter une écologie de gouvernement, républicaine et populaire.

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.