Plainte en Diffamation contre Yves Cochet

Communiqué de presse

Paris, le 24 juin 2011

Interrogé ce matin par France Info sur ma candidature à la Présidentielle, le Député Yves Cochet s’est montré sous son vrai jour mêlant dédain et agressivité allant jusqu’à me qualifier « d’escroc »  présent aux élections pour « se faire du fric ».
La violence de ces propos m’a vraiment surpris. Ceux-ci étant clairement calomnieux et diffamatoires, j’ai décidé de porter plainte contre Yves Cochet ce qui sera fait en début de semaine prochaine.

Mr Cochet devrait un peu mieux se renseigner, puisqu’au lieu de « gagner de l’argent » comme lui professionnel de la politique, c’est bien le contraire puisque je soutiens financièrement de nombreuses causes et associations. Mr Cochet a semble t-il peur de ma candidature et veut faire oublier les 4 % que nous avons réalisés aux européennes de 2009.

Son discours haineux révèle aux grands jours, la campagne de calomnies que mènent de manière régulière et orchestrée certains dirigeants d’Europe Ecologie Les Verts contre moi, comme de nombreux journalistes me l’ont souvent relaté.

Jean marc Governatori,
Candidat à la Présidentielle de 2012
Secrétaire national de l’Alliance Ecologiste Indépendante

Articles récents

Actualités

COMMUNIQUÉ

L’Alliance Écologiste, CAP21 et Génération Écologie décident de créer, au sein du Pôle écologiste, une coordination pour porter une écologie de gouvernement, républicaine et populaire.

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.