Listes communes Alliance écologiste indépendante/Collectif des démocrates handicapés

PARIS – L’Alliance écologiste indépendante et le Collectif des démocrates handicapés ont annoncé vendredi qu’ils allaient présenter des listes communes aux régionales de mars. “L’Alliance Ecologiste Indépendante (AEI) vient de conclure un accord politique national avec le Collectif des démocrates handicapés (CDH) qui aboutit, dans un premier temps, à avoir des listes communes aux élections régionales”, ont annoncé les deux mouvements dans un communiqué.

Selon le président du CDH Jean-Louis Fontaine, qui sera candidat dans les Yvelines, “les partis traditionnels ne permettant pas aux personnes handicapées de pouvoir accéder aux exécutifs régionaux, le CDH se donne les moyens de réaliser cela”.

Le CDH entend notamment “apporter son expertise pointue” dans le domaine des infrastructures, en particulier les transports.

L’AEI est coprésidée par Jean-Marc Governatori (France en action), Antoine Waechter (Mouvement écologiste indépendant) et Jean-Noël Debroise (président de Génération Ecologie).

(©AFP / 05 février 2010 12h58)

Articles récents

Actualités

COMMUNIQUÉ

L’Alliance Écologiste, CAP21 et Génération Écologie décident de créer, au sein du Pôle écologiste, une coordination pour porter une écologie de gouvernement, républicaine et populaire.

Présentation

Jean Marc en chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06) 
Chef d’entreprise pendant 19 ans
2 fois meilleur gestionnaire de France  
20 ans d’engagement dans la vie associative 
Auteur de 14 livres sur l’écologie et le bien-être
19,5% : Meilleur score de France en liste 100% écolo aux élections municipales 2020

Citation d'actualité de Jean Marc

Le Corona a déjà tué des milliers de personnes à la santé fragile. Par conséquent, la priorité absolue doit porter sur le renforcement de notre système immunitaire, via : • l'amélioration de la qualité et de la quantité du bol alimentaire ; • l'arrêt de la consommation de cigarettes, de drogues, d’alcool, causes systématiques de maladies et de mortalité prématurée ; • des séjours, au minima de quelques heures par semaine, dans des lieux naturels arborés, plutôt que parmi les voitures ; • la pratique d’une activité physique quotidienne. Une priorité qui nécessite que les politiques remplacent la communication démagogique par une communication pédagogique.