Régionales 2010 - Ile de France - Programme

Imprimer

Ile de France, oasis de Terre

Paris est la ville la plus connue du monde, notre pays veut être le pays des droits de l'Homme, sa capitale accueillera le G20, l'Ile de France est l'une des régions urbaines les plus peuplées, son Histoire appelle l'exemple.

La décentralisation confère aux régions françaises beaucoup d'autonomie et la taille de la région Ile de France lui octroie une place privilégiée en France et en Europe. Nous pouvons en faire un modèle par la gestion des finances publiques, l'autonomie énergétique, l'autonomie alimentaire, les politiques agricole et sanitaire, les transports, l'emploi et la sécurité. En effet, le budget de notre région (prés de 5 milliards d'euros !) et les financements croisés permettent un impact tout azimut.

téléchargez le programme

La santé avant tout !

Elle repose sur chaque personne mais dépend aussi des choix collectifs


Une alimentation locale, bio et variée, une économie de coopération qui réduit le stress, la multiplication des petites unités, l'association des médecines non conventionnelles avec la médecine allopathique dans les hôpitaux réduiront les maladies et leurs conséquences financières et sociétales.

Une belle Ile de France pour dépasser le « grand Paris » !

L'Alliance Ecologiste Indépendante fera reculer les inégalités territoriales


Faire revivre les espaces ruraux et les zones urbaines défavorisées , en y développant les transports collectifs, en y maintenant les services publics (Poste, services administratifs et sociaux) mais aussi l'accès aux soins.

Accroître l'offre et la qualité notamment environnementale des logements privés, publics et sociaux en réhabilitant tous les logements vacants à cause de la vétusté et du vandalisme ; faciliter l'accès aux transports pour tous : gratuité des transports régionaux pour les gens en recherche d'emploi et les élèves/étudiants.

Aménager durablement le territoire : faciliter l'accès à des services (publics, sociaux, associatifs…) dans tous les quartiers, rééquilibrer les réseaux de transports et valoriser les espaces naturels, encourager l'installation de commerces de proximité plutôt que de grandes surfaces éloignées.

Privilégier les transports alternatifs à la route : renforcement des lignes ferroviaires régionales et des voies d'eau ; soutien au transport combiné de marchandises (train, routes, mer, rivières) mais privilégier les approvisionnements de proximité.

Pour les voyageurs : transports collectifs propres, pistes cyclables, zones piétonnes… et généralisation de l'accessibilité pour les personnes handicapées et les seniors.

Pas de nouvel aéroport ni de circuit de Formule 1 !

L'égalité des chances

Du lycée à la formation professionnelle


Améliorer la qualité de vie lycéenne

Mettre en place la gratuité des livres scolaires dans les lycées et prendre en charge le matériel de travail dans les Lycées d'Enseignement Professionnel qui sont une priorité d'éducation. Offrir les meilleures conditions d'activités : construction de lycées aux normes Haute Qualité Environnementale (HQE), équipement en outils de nouvelles technologies de l'information, alimentation bio dans les cantines (dont une journée sans viande). Favoriser les initiatives des élèves (journaux lycéens, actions de solidarité…), et les activités éducatives périscolaires (sorties culturelles, environnementales, voyages…). Adoption de pratiques contre le décrochage scolaire (création de “lycées de la seconde chance”)
Soutenir les formations initiale et continue
Développement de l'apprentissage, renforcement du tutorat et du suivi de la formation, multiplier les ponts avec les entreprises.
Offrir sur tous les territoires des formations adaptées qui permettent la qualification des publics fragilisés : lutte contre l'illettrisme, chèques-formation... Favoriser les formations longues d'insertion, diversifier les offres et ses modalités développement de la formation à distance, avec internet. Développer les formations axées sur les emplois disponibles localement. Créer de nouvelles filières pour les métiers de l'environnement et de l'aide à la personne. Stimuler les formations agricoles.

Une économie solidaire et sociale

L'Alliance Ecologiste Indépendante construira la coopération

Auditer scrupuleusement les comptes de la Région pour dégager des marges de manœuvre financière et réduire la pression fiscale.

Ecologiser les aides :

Soumettre à des critères environnementaux, sociaux ou de création d'emplois leur attribution aux collectivités, entreprises et associations. Développer l'isolation du maximum de constructions anciennes et de toutes nouvelles constructions.

Rendre aux collectivités la gestion des services publics locaux comme l'eau, la restauration collective ou les déchets, trop souvent délégués à un secteur privé opaque.

Soutenir une autre économie : stimuler les projets d'économie solidaire et sociale (environnement, vie locale, alimentation et santé, services à la personne…), créer des caisses-solidaires pour mobiliser l'épargne au profit de ces projets, bref donner la priorité aux micros projets avec des micros crédits.
Interdire toute créations et toute extension de grandes surfaces.

Dégager l'agriculture des produits chimiques, respecter l'animal : soutien aux producteurs fermiers et bio, choix de produits régionaux dans les collectivités et les établissements publics gérés par la région. Nous sommes opposés à tout OGM dans notre région.
Agir pour que les cirques avec animaux soient refoulés.

Mettre en place un Conseil des Associations
Une économie saine requiert des habitants sereins et impliqués : donner accès à des Cahiers de doléances mis en place dans des lieux publics et utiliser l'outil internet pour faire participer la population à certaines décisions.
Un comité de suivi citoyen sera nécessaire pour apprécier l'avancée des promesses électorales tout le long de la mandature (veille citoyenne).

Culture et sport

Activités pour le Bien Etre

Soutenir toutes les formes de création artistique, pour favoriser la diversité culturelle. Rééquilibrer le soutien aux projets artistiques, en portant une attention privilégiée aux petites structures (associations, troupes, compagnies ...) Rapprocher la création de la population, en démocratisant l'accès à la culture : tarifs adaptés pour les jeunes, les chômeurs ; développer les manifestations culturelles dans les zones qui en sont trop souvent dépourvues : zones rurales, quartiers, ainsi que les projets proches du public : arts de la rue, compagnies itinérantes…

Soutenir les pratiques amateurs et l'éducation artistique, la formation d'éducateurs sportifs et de bénévoles.

Favoriser l'accès des personnes handicapées aux pratiques sportives et à la compétition.

Soutenir en priorité le sport populaire au lieu du sport-business.

L'avenir est aux régions.
Notre planète s'organisera en régions unies, chacune souveraine alimentairement et énergétiquement. Chacune respectueuse de l'identité de l'autre. Chacune respectueuse de l'écosystème et de l'animal. Elles fonctionneront dans la coopération et plus dans la compétition.
Notre région donnera l'exemple.


6 rue Emile Gilbert – 75012 Paris

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. – www.alliance-ecologiste-independante.fr