You are here: Site officiel de Jean Marc Governatori
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Search

Jean Marc Governatori

Jean Marc GOVERNATORI

Mai15

L’ALLIANCE EST LE PREMIER PARTI DE FRANCE

Beaucoup connaissent des dénis de démocratie mais l’Alliance Ecologiste Indépendante est à la fois  victime et témoin, à doses très spéciales.
Nous naissons en mars 2009 dans l’anonymat général mais réalisons un brillant score aux Européennes 2009 malgré la surmédiatisation de notre rival n° 1 (Europe Ecologie) et l’ignorance médiatique que nous subissons déjà.
Plus fort encore, au soir de ces élections, télés et radios oublient de faire connaître notre score ( !), élément décourageant et pénalisant pour l’avenir, pour les 625 000 personnes qui avaient eu le discernement de nous honorer de leur vote.
Entre les Européennes et les régionales, nous n’existons pas non plus, malgré nos communiqués de presse, nos demandes d’interview et nos Universités d’Eté.

Fort de cet exploit électoral d’avoir rassemblé 3,7 % des suffrages en juin 2009, sans média, alors qu’Europe Ecologie est incroyablement médiatisé, on pouvait espérer une existence médiatique pour ces Régionales. Nenni ! Il a fallu organiser une manifestation devant le CSA pour quémander quelques secondes d’antenne pendant que les autres mouvements « aux affaires »  régionalement et nationalement (avec les résultats que l’on sait !), surfaient sur des dizaines d’heures d’antenne.
Lorsqu’à 15 jours du 1er tour des Régionales 2010, un journaliste du prestigieux journal Le Monde accomplit l’exploit d’écrire une page complète sur notre co-président, Antoine Waechter, sans citer une seule fois l’Alliance Ecologiste Indépendante, on peut tout imaginer ! Il ne savait pas ?!
Il savait puisqu’il m’a parlé 10 minutes au téléphone pour la préparation de son article.


Lorsqu’à 3 jours du scrutin, un tribunal, saisi par les Verts, leur donne tort et supprime la propriété de son nom au 3e parti politique français (Europe Ecologie) et, en outre, autorise son concurrent n° 1, nous en l’occurrence, à le porter, et qu’AUCUN média ne l’évoque, on peut tout imaginer ! Les médias ne savaient pas ?!
Ils savaient puisque l’AFP diffusait largement cette énorme information le 11 mars 2010.


Je pourrais évoquer aussi les qualificatifs de « groupuscule », « petit parti », les sondages assassins qui découragent le vote.
Je pourrais dire que l’Alliance est potentiellement le premier parti de France à partir de toutes ces études électorales qui montrent que le citoyen écologiste se situe hors du clivage droite-gauche et que cet électorat est le plus vaste.
Mais je m’en tiendrai au rapport notoriété-résultat : la réalité c’est que nous avons réalisé 2 % alors que les Verts d’Europe Ecologie faisaient 12 %, le PS 24 %, l’UMP 26 %. Mais pourquoi vouloir ignorer les faits ?! Ces trois partis ont une notoriété de 100 %, chacun les connaît, les bons sondages les rendent crédibles (malgré leurs résultats). L’absence médiatique entraîne une notoriété dérisoire (5 %) qui décourage le vote des rares personnes qui ont fait notre connaissance.
Donc, réaliser 2 % dans ces conditions prouve un potentiel colossal et fait de l’Alliance Ecologiste Indépendante le 1er parti de France avec le rapport notoriété-résultat.
 
Mar12

Alliance Ecologiste : 3,7% des voix sans médias aux européennes > quel score aux régionales toujours sans médias ?!!!!

Retour sur la tribune d' Elise Vertier de l'Alliance Ecologiste Indépendante publiée dans Rue89 après les européennes > la situation reste identique en terme de non accessibilité des médias.

Jean-Marc Governatori, Antoine Waechter, Jean-Noël Debroise et Francis Lalanne, le 4 juin Paris (Bernard Boisson)

La campagne des européennes avec Alliance écologiste indépendante fut ma première campagne, avec la force de la naïveté, de mes utopies… J'ai découvert la puissance des médias, des sondages, des bulletins de vote qui disparaissent mystérieusement des mairies, du CSA qui ne sert qu'à contrôler un système déjà déséquilibré.

L'Alliance est née de l'union de trois partis politiques (Génération écologie, France en action, Mouvement écologiste indépendant) il y a trois mois à peine. Nous faisons partie des sept partis politiques français qui ont déposé des listes dans les huit eurorégions et avons eu la chance de pouvoir financer des bulletins de vote de partout. Notre projet de société repose sur quatre valeurs essentielles : réalisme, respect, responsabilité et éthique.

« La campagne n'intéresse pas les français »

Au cours de cette campagne électorale, nous avons bien peu entendu parler de ces fameuses « petites/nouvelles listes », alors que les mastodontes de la politique sont surmédiatisés. Des débats où les mêmes et encore les mêmes sont invités à venir faire tourner leurs idées en rond… Malgré de nombreuses sollicitations auprès des différentes rédactions.

La réponse est toujours la même : « On ne peut pas inviter tout le monde ! » Alors on invite toujours les mêmes ! Et les journaux de titrer : « La campagne n'intéresse pas les Français… » Il y avait pourtant une vingtaine de listes alternatives pour la rendre intéressante…

Ce furent aussi les amis, souvent investis de longue date dans la défense des médecines alternatives (nous sommes les seuls à intégrer cet aspect-là de l'écologie dans notre programme), persuadés du bien fondé de l'Alliance, qui vous disent l'avant-veille du scrutin qu'ils vont « voter utile » en parlant d'Europe écologie vu qu'ils sont annoncés à 13% et nous à 2% dans les sondages… Combien ont pensé la même chose ?

« Ces petites listes qui n'ont pas réussi à décoller »

Puis, nous avons vécu ce drôle de dimanche soir, le 7 juin. Les yeux rivés sur nos écrans de télévision dans l'attente des résultats… qui ne seront finalement jamais affichés durant les trois heures qu'a durée la « soirée élections » sur France Télévisions, malgré nos demandes répétées par téléphone et notre visite dans les studios. Etrange…

Nous avions pourtant convaincus 3,7% des Français de nous suivre dans cette nouvelle aventure politique. Notre score apparaissait en fait dans la rubrique « Autres listes : 6,6% », alors que Lutte Ouvrière à 1,3% apparaissait en toutes lettres à l'écran.

Et pour finir : une sorte de néant ! Aucun article, aucune mention de notre existence dans les médias suite à l'élection… Si ! Le Figaro nous classe dans la catégorie « Ces petites listes qui n'ont pas réussi à décoller… »

Des pointes à 4,26 % dans certaines régions

D'accord, la performance de Daniel Cohn-Bendit était à saluer, mais tout journaliste vous dira que le score de l'Alliance en si peu de temps d'existence, avec quatre fois moins de budget que les « grands partis » (nous avons dépensé 600 000 euros tout de même…) et cinquante fois moins de médiatisation est formidable.

Mercredi, « la rage au ventre », j'ai décidé d'aller « toquer » à la porte des rédactions parisiennes pour voir s'il restait un peu de déontologie journalistique et de démocratie dans notre pays… Rue89 est à ce jour le seul à nous avoir proposé immédiatement une tribune pour nous exprimer. Nous attendons encore quelques réponses.

Comme je le disais précédemment, 3,7 % des suffrages au niveau national (des pointes à 4,26 % dans certaines régions) pour une structure politique nouvelle et peu médiatisée, c'est un score incroyable ! 625 220 personnes se sont reconnues dans ce nouveau modèle de société que nous proposons, dans cette alternative pertinente et nous les remercions d'avoir fait entendre leur voix.

Tout est lié : économie, santé, éducation, écologie…

Pourquoi une « alliance » ? Parce que le changement ne se fera pas seul ; il ne s'agit plus de tirer la couverture à soi mais d'agir ensemble. Nous pensons que tout est lié : l'économie, la santé, l'éducation, l'écologie… Nous insistons sur le fait qu'il faut agir sur les causes plutôt que sur les conséquences (produire moins de déchets, préférer la prévention en matière de santé, éduquer nos enfants différemment…)

Nous proposons de passer de la compétition à la coopération, de l'avidité à la solidarité, des tentatives de guérison à la prévention, de la passivité à l'action, de combiner écologie extérieure et écologie intérieure.

Nous nous définissons comme « indépendants » parce qu'en dehors du clivage droite-gauche. Notre alliance est réellement constituée de membres de tous bords, respectueux des idées de l'autre et partageant le même idéal de société. C'est une autre façon de faire de la politique, pour le peuple.

Photo : Jean-Marc Governatori, Antoine Waechter, Jean-Noël Debroise et Francis Lalanne, le 4 juin Paris (Bernard Boisson).

retrouvez cet article sur : http://www.rue89.com/europeennes/2009/06/12/alliance-ecolo-independante-37-des-voix-sans-medias

 
Plus d'articles...
Page 22 sur 25
  • *

  • *

  • *

affiche-coeur-
Albert Einstein : « Le monde est dangereux à vivre non à cause de ceux qui font le mal...Mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ! »
Victor Hugo : « L'Ignorance est la nuit qui commence l'abîme ! »

Jean Marc en Chiffres

Né le 28 décembre 1958 à Nice (06).

Bac + 4.

20 ans d'engagements dans la vie associative.

2 fois meilleur gestionnaire de France.

Affaire Fenech : Jean Marc GOVERNATORI dédouané

Suite aux propos tenus par Monsieur Georges FENECH, alors Député, en 2007, à la veille des élections présidentielles et qui avaient eu pour effet de discréditer le mouvement politique La France en Action, et de semer un doute chez certains(voir l'article à ce sujet)Monsieur Georges FENECH confirme la totale indépendance de Jean Marc GOVERNATORI dans cette affaire.

Voir les 2 lettres officielles :


Bio Expresse

Jean Marc Governatori, 61 ans, 6 enfants, a fait toutes ses études à Nice, où il a été diplômé à l'Ecole supérieure de commerce. Il a été chef d'entreprise jusqu'en 2000, date à laquelle il a vendu ses affaires. Co secrétaire national de l'Alliance écologiste indépendante, délégué national végétarien-vegan de la liste de Yannick Jadot aux Européennes 2019, il a été nommé 2 fois meilleur gestionnaire de France, et a reçu le Trophée de l'Emploi, remis par Jean Pierre Raffarin. Jean Marc a aussi été délégué de SOS SAHEL et président de la Fédération Agissons. Auteur de 14 livres dont 3 préfacés par Albert Jacquard, il est conférencier sur l’écologie, la santé et le “vouloir d’achat”.

 


Nelson MANDELA ...

«  Nous ne craignons pas tant notre incompétence que notre puissance. C'est la luminosité de notre âme, et non ses ténèbres, qui nous effraie le plus. Nous nous demandons : « Pourquoi serais-je, moi, un être brillant, magnifique, talentueux, formidable?».
En réalité, pourquoi ne le seriez-vous pas? Votre manque de grandeur ne sert pas le Monde.  (...) Lorsque nous laissons notre âme répandre sa lumière, nous permettons inconsciemment aux autres de révéler la leur. Lorsque nous nous affranchissons de notre propre peur,  notre présence libère automatiquement les autres. »

Articles les + lus

Contacter Jean Marc

Jean Marc répond personnellement à vos demandes ; Sylvie et Caroline se feront un plaisir de transmettre vos messages à Jean Marc :