Stop à la politique de la maladie

Imprimer

La limitation des honoraires des médecins Secteur 2 n'est pas une victoire mais une défaite pour notre Système de santé. Non seulement on légitimise les dépassements d'honoraires mais surtout on reste sur une logique suicidaire humainement et financièrement alors qu'il est urgentissime de commencer enfin une Politique de Santé. La politique de santé de la France est une politique de la maladie. Son coût ? 240 milliards d'euros dépensés en 2011, et 1000 décès quotidiens évitables ! Une santé optimale requiert de bons comportements individuels et des décisions collectives : éducation à la santé, choix d'une vie paisible, activité physique, alimentation bio plutôt végétale, arrêt de l'utilisation de produits de chimie de synthèse et de l'expérimentation animale (l'animal n'est pas un modèle biologique fiable pour tester des médicaments), respect de l'environnement, fourniture d'une eau saine, réduction du brouillard électromagnétique, fin des bruits violents, coopération des médecins, des praticiens de santé et des médecines, conventionnelles ou pas. Liberté thérapeutique et liberté vaccinale sont bienvenues.

L'incroyable pression comptable sur les soignants et la faillite de la sécurité sociale seront évitées par la prévention.

Jean Marc Governatori