OGM/MORATOIRE : JM Governatori se réjouit mais reste attentif

Imprimer

Communiqué de presse, Paris, le 23 janvier 2012

OGM / MORATOIRE : Jean Marc Governatori se réjouit mais reste attentif

L’Alliance Ecologiste Indépendante se réjouit des propos tenus par la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet qui a de nouveau assuré ce jour que la mise en culture du maïs génétiquement modifié Mon 810 serait interdite par une nouvelle clause de sauvegarde avant la « fin février ».

Selon Jean Marc Governatori, secrétaire national de l’Alliance et candidat à la Présidentielle de 2012 : « C’est un grand soulagement pour tous les Français. Depuis que la clause de sauvegarde a été invalidée en décembre par le Conseil d'Etat, un grand risque plane sur nos campagnes. Le maïs OGM Monsanto n'est, en effet, juridiquement plus interdit et nous craignons une contamination massive une fois les semences réalisées et la floraison atteinte. J’apprécie la fermeté de la Ministre sur le MON 810 mais je redoute cependant que le blocage d’une variété d’OGM  ne soit en réalité une stratégie de communication à plus long terme pour en faire passer d’autres. C’est comme pour le gaz de schiste : on s’oppose à l’exploitation « à l’Américaine » qui fait blocage pour nous vendre petit à petit une exploitation « à la française censée être plus respectueuse de l’environnement ». Ce sont tous les OGM qu’il faut bannir de France et durablement ! ».