La bonne marseillaise

Imprimer
Au coeur des Jeux Olympiques où on s'aperçoit que le travail et le talent permettent des "miracles" à quelques individus, la clameur du texte de notre Marseillaise me parait vraiment à bannir. A une époque où l'expérience des guerres et des compétitions commerciales et monétaires ont montré leurs conséquences désastreuses, il serait temps de diffuser au monde un message de paix par le texte ci-dessous en conservant notre belle musique nationale au moment où les compétitions sportives rassemblent les peuples :
 
Allons enfants de la prairi-i-e
Le jour de gloire est arrivé
Contre nous de la maladie
L'étendard tremblant est levé (bis)
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces terribles engins
Qui viennent dans tous les chemins
Polluer eaux, air et campagnes
 
Aux arbres citoyens
Formez vos plantations
Plantons, Plantons
Qu'un air pur
Abreuve nos poumons
 
Nous planterons nos pommes de terre
Quand la chimie n'y sera plus
Nous purifierons bien nos terres
Et nous leur rendrons leurs vertus (bis)
Bien décidés à tout pour survivre
Aimant le persil, le cerfeuil
Nous aurons le sublime orgueil
De la manger et survivre
 
Amour sacré des vitamines
Conduit, soutien notre labeur
Liberté, liberté cheri-e
Agis avec tes semeurs (bis)
Sur nos coteux que pommes et poires
Mûrissent enfin sainement
Que les insectes dormants
Voient ton triomphe et notre joie.